Cinq styles de communication en situation de conflit

Chacun possède un style de communication qui lui est propre.

Les scientifiques ont identifié cinq styles de communication différents, que l’on peut représenter d’une façon graphique sur 2 axes : « assertivité » et « coopération »

Nous adaptons notre communication en fonction du contexte. Le style « idéal » n’existe pas. Pourtant, il est important d’analyser les situations et d’en déduire quelle serait la forme de communication la plus adaptée. Par exemple, dans des situations de conflit, l’un aura tendance à être plus agressif tandis que l’autre se montrera conciliant.

5 styles bien distincts

Le style compétitif vise en général l’obtention de pouvoir. Le propre intérêt est supérieur à l’intérêt des autres. Ce style convient à la prise d’une décision rapide  ou quand l’on doit préserver nos intérêts.

A l’inverse, lorsque nous choisissons un style collaborateur nous cherchons une solution gagnant-gagnant au problème. Ce style s’impose quand nous disposons d’assez de temps ou d’énergie et aussi quand nous devons trouver une solution qui fait appel à la créativité.

Quand nous mettons en place un comportement visant à chercher un compromis, nous accordons plus d’importance à trouver une solution qu’à notre propre intérêt. La solution correspondra moins à nos objectifs qu’à ceux de l’autre. Ce style est adapté quand les problèmes n’ont pas grande importance ou quand il s’agit d’une solution à courte durée.

Quand nous optons pour le style de communication d’évitement dans des situations à conflits, le problème n’est pas encadré. Ce style est utile quand les problèmes ne sont pas sérieux ou quand nous devons faire un gain de temps.

Finalement, le style de communication accommodant rend notre propre intérêt moins important que celui d’autrui. C’est utile pour afficher de la bonne volonté ou maintenir une bonne entente ainsi que pour se montrer sensé.