Comment bien veiller à son image en ligne ?

Votre E-réputation ou « image en ligne » est très importante. Elle est liée à votre image de marque personnelle et peut potentiellement vous rapporter bon nombre de clients.  Malgré cela, elle peut nous nuire si nous n’y prêtons pas attention.

Voici 7 conseils pour la mettre en place, la développer et la gérer.

  1. Définissez sa marque personnelle

Déterminez ce qui doit transparaître de votre activité sur Internet. Gardez pour vous ce qui relate de votre vie privée.

  1. Précisez les contours de votre E-réputation

Que souhaitez-vous qu’on dise de vous ? Quelle image voulez-vous refléter à votre public ? Qu’est-ce que vous ne voulez surtout pas que l’on retienne de vous? Prenez du temps pour bien définir la E-réputation que vous souhaitez.

  1. Déterminez auprès de qui votre E-réputation va compter

Quelles sont les personnes, organisations ou institutions auprès de qui votre E-réputation doit être plus particulièrement surveillée ?. Consacrez un moment à bien préciser ce point.

  1. Identifiez les mots clés associés

Quels sont les mots clés qui vous définissent ? Faites une liste de mots clés, puis sélectionnez les plus pertinents et mettez les en avant. Cela se répercutera également dans votre référencement

  1. Réalisez une veille sur sa E-réputation

Votre veille doit être active et régulière. Son objectif est la surveillance de votre E-réputation sur le Web. Pour cela vous pouvez créer une alerte sur Google, c’est gratuit, il faut juste insérer son prénom et son nom comme mots clés à surveiller et Google vous informe chaque fois que vous êtes mentionné.

  1. S’appuyer sur ses ambassadeurs clés

Vos ambassadeurs sont vos amis, vos relations professionnelles, vos collègues actuels et anciens. Ils parlent pour vous lorsque vous organisez un événement, lorsqu’ils entendent des clients intéressés par votre service. Ils se posent dès lors comme des leaders d’opinion très efficaces.

  1. Utilisez la recommandation

N’hésitez pas à recommander vos relations pour qu’elles le fassent à leur tour. Les recommandations en suscitent d’autres et crée un réseau entre experts.

Source : http://bit.ly/1YvlPno